Patrick Roger expose Françoise Delecroix

« En suivant la ligne… » … Un parcours en deux lieux

Ligne d’eau et Ligne de chaîne

 

Comme l’a si bien écrit la critique d’art Lydia Harambourg,

« Françoise Delecroix poursuit sa réflexion plastique autour de la vie des formes… »

« Son œuvre singulière s’appréhende à plusieurs niveaux… »

« Son écriture à la fois réelle et virtuelle offre une lecture rythmée… »

« Un jeu poétique nous convoque pour une déclinaison active d’une quête ascensionnelle. »

Publicités

Une soirée au théâtre

Rozenn d’Esperey, membre du Cercle Olympe, recommande

CLÉRAMBARD
de Marcel Aymé

clerambard

Étouffé par les dettes, le comte de Clérambard réduit sa famille à manger du chat et à tricoter des pulls qu’il vend pour sauver les murs de son château. Après avoir tué le chien
du curé pour le manger, Saint-François d’Assise lui apparaît et lui confie un livre sur sa vie
qui va changer la sienne.

Adaptation et mise en scène : Jean-Philippe Daguerre

Avec Grégoire Bourbier, Marie-José Buffon, Isabelle de Botton, Séverine Delbosse, Franck Desmedt, Antoine Guiraud, Hervé Haine, Romain Lagarde, Guilaine Londez et Laurence Pollet-Villard

Par la compagnie Le Grenier de Babouchka

 

Du 14 novembre au 23 décembre 2017
Du mardi au samedi à 20h et en matinée chaque dimanche à 16h (relâche le lundi)

Théâtre 13 – Jardin
103A, bd Auguste Blanqui 75013 Paris

Chasseuse de pierres

françoise Roche

Françoise ROCHE
Responsable des achats de pierres de couleur chez Chaumet

sera notre invitée
au dîner du lundi 9 octobre 2017

Gemmologue célèbre,
acheteuse de pierres précieuses pour la haute joaillerie pendant plus de 10 ans,
négociante en pierres précieuses et créatrice de bijoux depuis 17 ans,

Françoise ROCHE nous racontera sa passion de la gemmologie,
comment elle travaille la « couleur vraie »
et ses voyages autour du monde à la recherche des plus belles pierres.

              

 

Service médical d’urgence de Roissy CDG

Le Docteur Philippe BARGAIN,
Chef du service médical d’urgence & soins de l’aéroport Paris Roissy-Charles de Gaulle

 sera notre invité au dîner du lundi 11 septembre 2017

Ancien interne des hôpitaux psychiatriques,
titulaire des CES de psychiatrie et de médecine aéronautique,
et spécialiste en médecine générale,
il dirige le SMU de CDG depuis le 1er janvier 1985

Le Dr Philippe BARGAIN évoquera ses missions, anecdotes et projets
sur le thème
« Service Médical d’Urgence d’ADP-CDG :
un service singulier dans le monde pluriel de CDG »

« Notre » Simone nous manque déjà…

simone veil

Simone Veil nous a quittées le 30 juin 2017.

Ce jour-là, nous fêtions les 10 ans du Club L (*) devenu Cercle Olympe.

Ce jour de 1995, nous étions réunies dans les salons de l’hôtel Royal Monceau, à Paris.

Nous ? Simone Veil, d’abord membre puis Présidente d’honneur du Club L, Puck Simonet, fondatrice du Club L (sur la photo), et nombre d’adhérentes.

Simone aimait beaucoup le Club L pour les idées qu’il défendait.

Simone était une femme de convictions.

Simone menait tous les combats féministes, aux côtés du Conseil National des Femmes Françaises.

Simone incarnait le droit des femmes.

Une femme d’exception : c’est qu’était Simone aux yeux de toutes.

Nous ne l’oublierons pas. Assurément.

 

  • Deux anciennes présidentes et l’actuelle Secrétaire générale du Cercle Olympe se souviennent :

Sylviane : « Nous avons eu des débats passionnés et passionnants avec Puck Simonet, Simone Veil, Monique Pelletier, Simone Rozès et Gisèle Halimi, à l’occasion d’un dîner. Par deux fois, elle a même fait les honneurs du Parlement européen, à Bruxelles, aux membres du bureau. »

Claudie : « J’ai beaucoup admiré Simone qui était toujours à nos côtés pour défendre la cause des femmes. »

Bernadette : « Je garde un excellent souvenir d’un dîner au restaurant Chez Françoise, à Paris. »

 

  • Paule Nathan, présidente du Cercle Olympe depuis 2016 :

« Simone Veil fait aussi partie de notre histoire. Puissions-nous continuer notre engagement et perpétuer son humanisme dans nos relations au sein du Cercle Olympe et autour de nous. C’est l’union qui fait la force et permet aux femmes de s’entraider, de se soutenir, de se défendre pour ne jamais se sentir seules. La force qui leur permet de s’épanouir. »

 

Le comité des sages, Sylviane Plantelin, Claudie Bougon-Guibert et Agathe Albertini ; la présidente, Paule Nathan, et les membres du bureau, Bernadette Chaisemartin, Caroline Louzon, Blandine Girot, Catherine Aiello-Dirat et Catherine Parenti.

 

(*) « Devenu le Cercle Olympe, le Club L a été créé en 1984 par Puck Simonet et quelques pionnières telles que Simone Veil, Michèle Barzach, Gisèle Halimi, Christiane Collange et Michèle Cotta. Le Cercle Olympe regroupe des femmes d’horizons divers, responsables et engagées, et exerçant une activité professionnelle ou extraprofessionnelle dans des secteurs socio-économiques et culturels variés ».

Vernissage de l’exposition Nicole Gaulier

exposition nicole gaulier

Exposition Nicole GAULIER

tableaux, verres bombés, céramiques
chaussures, parapluies… peints

Vernissage 15 juin 2017
de 17h à 21h

Exposition jusqu’au 29 juillet 2017 (du mardi au samedi de 14h à 19h)

Galerie Caroline CORRE
8, rue Charles-François Dupuis 75003 Paris

Dîner mensuel du Cercle Olympe

la sacoche chinoise

Un livre, une histoire

Lundi 12 juin 2017

Laurent de KERSAINTGILLY

 auteur de  » La sacoche chinoise ou force de se réinventer pour rebondir « 

 

14 mars 2004 – 8h50 : un très grave accident de ski plonge Laurent de Kersaintgilly dans le coma. S’en suit une dizaine d’années de soins, de rééducation et de ré-apprentissage de la vie. Les séquelles de l’accident sont une hémiplégie : toute la partie gauche de son corps est paralysée.

Envers et contre tout, Laurent réapprend à vivre. Mai surtout, il prend la décision de saisir la vie. « Je souhaite faire de ce handicap une force pour moi et pour les autres. Je veux que cette histoire donne de l’espoir » :

  • en témoignant, pour aider ceux qui traversent des difficultés, pour leur montrer qu’une épreuve peut être transcendée et, finalement, être source de renouveau. C’est l’objet de ce livre.
  • en créant le label Easier®, pour mettre au service du plus grand nombre, la capacité des personnes handicapées à rendre un objet plus simple d’utilisation. Il souhaite ainsi démontrer que les personnes invalides participent positivement à l’évolution de la société.

Forcé de vivre avec ce handicap et de devoir s’adapter à tout moment, Laurent acquiert une sensibilité particulière à l’ergonomie et l’utilisation des produits. Son souhait : faire bénéficier de l’expertise des personnes en situation de handicap au plus grand nombre.