Très beau projet de documentaire sur les réfugiés afin de leur redonner un peu d’humanité

Quand l’inhumanité à un jour frappé à nos portes

Yannick Oho Bambe, jeune réalisateur primé pour le meilleur court métrage au Festival Indépendant de Londres en 2013lance aujourd’hui une campagne de crowdfunding sur Indiegogo pour financer son projet de documentaire sur les réfugiés à Calais

When inhumanity knocked on our doors W

Ce projet citoyen est né de la volonté de témoigner du destin tragique d’hommes, de femmes et d’enfants victimes de crimes contre l’humanité, de génocides, de guerres ou d’actes inhumains en tout genre.

Une grande partie de ce documentaire sera filmée dans la Jungle de Calais.

Le combat de toutes les victimes de crimes contre l’humanité a réveillé le citoyen du monde et le réalisateur de documentaires qu’est Yannick Oho Bambé. Il a décidé de révéler au public leurs histoires via le moyen de communication qu’il maîtrise le mieux, l’art des raconteurs d’histoires humaines, un documentaire.

Son souhait est de soulever un élan de générosité, de solidarité, tout simplement d’humanité pour ces personnes vulnérables qui ont inconditionnellement besoin du soutien de nous tous.

Pour financer son projet, Yannick Oho Bambé lance une campagne de crowdfunding sur Indiegogo qui lui permettra il l’espère de réaliser ce documentaire : http://igg.me/at/when-inhumanity-knocked-on-our-doors

La campagne est ouverte jusqu’au 30 octobre afin de réussir à lever 8 600€.

Le film a pour objectif de refléter la nature profondément humaine des hommes et des femmes qui vivent dans les camps de réfugiés. Il se déroulera en trois partie. Dans la première partie, il s’agira de répondre à deux questions : Comment peut-on haïr au point de commettre des actes inhumains d’une violence inouïe ? et y-a t-il un processus par lequel l’être humain passe avant de se transformer en véritable monstre ? Dans la seconde partie du film, les personnages principaux témoigneront de la nature et du profil de leurs bourreaux afin de communiquer sur la nécessité du respect de l’autre qu’il soit différent ou non. La dernière partie du film, sera consacrée au devoir collectif d’agir face à toutes formes d’injustices. 

« Personne ne devrait être jugé à cause sa couleur de peau, son origine, ses croyances ou même son sexe c’est pour défendre cette opinion que cette collecte de fond est lancée, parce que vous incarnez les même valeurs, celles qui nous rassemble, celles de l’humanité et de l’altérité.  Mon humble façon à moi d’accomplir ce devoir est de vous offrir ce film que je ne pourrai réaliser sans votre aide » conclut Yannick Oho Bambé dans sa campagne de financement.

5€ par personne suffisent à faire bouger les choses, il suffit de cliquer ici :

http://igg.me/at/when-inhumanity-knocked-on-our-doors

 

Syriens

Publicités

Des châteaux de sable – Un très joli film à aller voir

gagnez-des-places-pour-le-film-les-chateaux-de-sable

Sortie le 1er Avril Avec Les Chateaux de sable, le réalisateur Olivier Jahan, réalise son second long-métrage. L’histoire d’une trentenaire jouée par Emma De Caunes venue en Bretagne avec son ex, vendre la maison de son père décédé.

 

Et pour en savoir un peu plus découvrez ici ce que France TV info en dit.

 

Date de sortie 1 avril 2015 (1h42min)

Réalisé par Olivier Jahan

Avec Emma de CaunesYannick RenierJeanne Rosaplus

Genre Comédie dramatique

Nationalité Français

Des châteaux de sable, est un film réalisé par Olivier Jahan, avec Emma de Caunes qui joue ici une fille de trente ans qui vient en Bretagne vendre la maison familiale après le décès de son père. C’est un  film sur le deuil, sur une histoire d’amour finie mais qui va peut-être recommencer.

Emma de Caunes revient au cinéma après une longue absence et nous sommes ravis de la retrouver   « Je me suis vraiment régalée, on a tourné en vingt jours, c’était un peu comme un laboratoire, on expérimentaient, on ne savaient pas forcément ce que ça allait donner, on essayaient des choses mais il y avait cette idée de participer à un projet un peu audacieux, un peu moderne » explique t’elle.

Le film  mêle, la nostalgie, le bonheur, la joie, l’amour qui vient mais aussi qui s’en va. Des thèmes dans lesquels chacun peut se reconnaître « Chacun en fonction de son trajet, de ce qu’il a vécu peut attraper et ramener à soi des instants du film » juge Yannick Renier qui joue l’ex compagnon de l’héroïne.

Trouvez une séance près de chez vous