Patrick Roger expose Françoise Delecroix

« En suivant la ligne… » … Un parcours en deux lieux

Ligne d’eau et Ligne de chaîne

 

Comme l’a si bien écrit la critique d’art Lydia Harambourg,

« Françoise Delecroix poursuit sa réflexion plastique autour de la vie des formes… »

« Son œuvre singulière s’appréhende à plusieurs niveaux… »

« Son écriture à la fois réelle et virtuelle offre une lecture rythmée… »

« Un jeu poétique nous convoque pour une déclinaison active d’une quête ascensionnelle. »

Publicités

Une soirée au théâtre

Rozenn d’Esperey, membre du Cercle Olympe, recommande

CLÉRAMBARD
de Marcel Aymé

clerambard

Étouffé par les dettes, le comte de Clérambard réduit sa famille à manger du chat et à tricoter des pulls qu’il vend pour sauver les murs de son château. Après avoir tué le chien
du curé pour le manger, Saint-François d’Assise lui apparaît et lui confie un livre sur sa vie
qui va changer la sienne.

Adaptation et mise en scène : Jean-Philippe Daguerre

Avec Grégoire Bourbier, Marie-José Buffon, Isabelle de Botton, Séverine Delbosse, Franck Desmedt, Antoine Guiraud, Hervé Haine, Romain Lagarde, Guilaine Londez et Laurence Pollet-Villard

Par la compagnie Le Grenier de Babouchka

 

Du 14 novembre au 23 décembre 2017
Du mardi au samedi à 20h et en matinée chaque dimanche à 16h (relâche le lundi)

Théâtre 13 – Jardin
103A, bd Auguste Blanqui 75013 Paris

Festival Chopin – Mercredi 8 mars

Chers membres du Cercle des Amis du Nohant Festival Chopin

Yves Henry, Président 

et Sylviane Plantelin, Vice-Présidente

seront heureux de vous accueillir au concert

de présentation en avant-première de la programmation du Festival 2017

Mercredi 8 mars à 19h à la Salle Cortot

Ouverture des portes dès 18h

En partenariat avec l’Ecole Normale de Musique Alfred Cortot de Paris

78 rue Cardinet – 75017 Paris (métro Malesherbes ou Monceau)

            En cette Journée Internationale de la Femme, nous vous proposons une grande soirée musicale et littéraire en hommage à George Sand ainsi qu’à Sonia Rykiel, notre chère Présidente d’honneur qui nous a quittés récemment. Cette soirée d’exception sera placée sous la présidence conjointe de Madame Nathalie Rykiel, de Monsieur Dariusz Wiśniewski, Ambassadeur de Pologne en France et de Monsieur Philippe Bélaval, Président du Centre des Monuments nationaux.

Après avoir fêté en 2016 le jubilé du Festival avec une édition exceptionnelle, nous vous proposons de continuer, avec toujours autant d’enthousiasme, à partager en 2017 de grands moments d’émotion. Quelle plus belle date pouvions-nous choisir pour cette soirée de lancement de la 51ème édition du Festival que celle de la Journée Internationale de la Femme ! Car c’est grâce à George Sand que nous serons à nouveau réunis en juin et juillet prochains à Nohant.

Lors de cette soirée, nous accueillerons de nombreux artistes qui se sont révélés récemment, comme le pianiste Guillaume Bellom, mais aussi de jeunes artistes musiciennes au talent exceptionnel : les pianistes Akiko Ebi, Nicolas Stavy, Marie-Ange NguciLouise Akili et Marie Vermeulin, les chanteuses Axelle Fanyo etMagali Léger. Deux jeunes talents tout juste éclos, les pianistes Dmitry Sin et Kamil Pacholec, sans oublier les comédiens Maud Rayer et Nicolas Vaude… 

Le programme qui débutera avec la Chaconne de Bach transcrite par Busoni rendra hommage à Chopin, mais aussi à ses amis Pauline Viardot, Auguste Franchomme et Franz Liszt… ainsi qu’à des compositeurs qui lui doivent beaucoup comme Debussy et Chausson. Quelques poèmes tirés de l’ouvrage deFrançoise Chandernagor « Quand les femmes parlent d’amour » seront lus également au cours de cette soirée qui nous replongera pour quelques instants au cœur du romantisme. 

Au-delà de ce concert qui marque le lancement du Festival 2017, nous espérons vous retrouver à Nohant cet été pour cette 51ème édition sur le thème« Romantismes en liberté ».

Nous vous attendons !

Réservez vos places pour le 8 mars dès maintenant grâce au bon de réservation ci-dessous

(vous serez ainsi prioritaires pour le placement)

———————————————

FICHE DE RESERVATION POUR LE CONCERT DE LANCEMENT DU FESTIVAL

Réservation impérative et paiement avant le 1er mars à retourner à

Office de Tourisme de La Châtre, 134 rue Nationale – 36400 LA CHÂTRE

réservations également par email et téléphone jusqu’au 6 mars 2017

Tél : 02 54 48 46 40 / email : reservation.nohant@hotmail.com

NOM / PRENOM : …………………………………………….………………………………………………….

ADRESSE :  …………………………………………………….………………………………….…………….

CODE POSTAL : ………………………..   VILLE : …………………………………………………………… TELEPHONE……………………….……..MAIL………………………………………………………………..

N° DE MEMBRE : ………..

Souhaite réserver :

……………  place(s) Mécène du Cercle des Amis 2017 : gratuit [1]<!–[endif]–>

……………  place(s) Membre du Cercle des Amis 2017 x 15 € : ……… € [2]<!–[endif]–>

……………  place(s) Non membre du Cercle des Amis 2017 x 30 € : ……… € 

TOTAL : ……………………  €                   

Règlement par chèque bancaire ou postal à l’ordre de M.P.G.S. 

Pour l’envoi de vos billets, merci de bien vouloir joindre une enveloppe timbrée à 0.85 € à votre adresse.

Les billets vendus ne sont ni repris ni échangés, ni remboursés.

Toute réservation non réglée à l’avance sera remise à la vente 30 min avant le début du concert

Vernissage de l’œuvre de Claudine DRAI

Franck GOLDNADEL

Directeur Général Adjoint chargé des opérations aéroportuaires,

Directeur de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle

 

Vous invite au vernissage de l’œuvre de Claudine DRAI 

en hommage aux victimes des attentats de Paris 

 

En présence de Haïm Korsia, Grand Rabbin de France

 

Jeudi 10 novembre à 16h

Gare TGV – Terminal 2E

Choeurs d’Opera par les maîtres chanteurs

Mercredi 22 juin, à 21 heures

Auditorium de la Maison du Barreau

2, rue de Harlay – 75001 Paris

Choeurs d’Opera par les maîtres chanteurs, chorale des professions juridiques et judiciaires

Chef de Choeur: Flavien Boy

Accompagnement piano: Liliana Burcea- Catuneanu

 

Programme

Piano à 4 mains :    Claudette Eleini et Liliana Burcea-Catuneanu

P.I.Tchaïkovski – Cinq pièces des opéras Eugène Onéguine et La dame de pique.

Musique de chambre : Liliana Burcea-Catuneanu et Ionel Burcea- Catuneanu

R.Schumann – Fantasiestucke pour piano et clarinette, op.73

Piano: Liliana Burcea-Catuneanu

Feux d’artifices de Claude Debussy

 

Choeurs d’Opéra pour voix de femme :

  1. Verdi, La Traviata, choeur des gitanes
  2. Rossini, Armida, qui tutto e calma
  3. Rossini, Armida, canzoni amorose
  4. Tchaïkovski, Eugène Onéguine, chœur des jeunes filles
  5. Wagner, Parsifal, chœur des jeunes filles
  6. Wagner, Lohengrin, chœur des fiançailles
  7. Wagner, Le Vaisseau fantôme, chœur des fileuses
  8. Purcell, Didon et Enée, chœur des servantes
  9. Offenbach, Les Contes d’Hoffmann, Barcarolle
  10. Gounod, Mireille, chœur des Magnanarelles

Épices Sublimez vos plats préférés – Invitation à la conférence de Katherine Khodorowsky

Présentation du livre

Épices

Sublimez vos plats préférés

Editions Dunod (Avril 2016)

Capture d’écran 2016-04-20 à 17.02.30

Étoile céleste de la badiane, pistil enflammé du safran, gousse sensuelle de la vanille, rhizome doré du curcuma… La simple évocation des épices est une invitation au voyage.

Découvrez ou redécouvrez 100 épices et mélanges d’épices, et apprenez à sublimer vos plats préférés.

Katherine Khodorowsky évoque avec simplicité et subtilité leurs origines, leurs couleurs, leurs odeurs et leurs saveurs. Anecdotes, conseils pratiques et recettes originales vous accompagnent dans la découverte de ces trésors parfumés et délicats.

Katherine Khodorowsky est historienne et sociologue de l’alimentation. Elle est le metteur en scène gastronomique de la compagnie théâtrale et du club culturel de dégustation La Marmite à Malices. Cette passionnée de cuisine signe là son 27ème ouvrage qui épice les plaisirs du quotidien.


Capture d’écran 2016-04-20 à 17.03.46

 

Capture d’écran 2016-04-20 à 17.03.56

 

Olympe est mécène de la Coupe Nationale des Élèves Citoyens organisée par InitiaDroit

IMG_0105

Galerie-librairie « Terres d’Aligre » – Le Gris

La Galerie-librairie « Terres d’Aligre » (5 rue de Prague Paris 12e métro Ledru-Rollin) et Annie Mollard-Desfour (Amie de Nicole et qui nous a fait l’honneur d’intervenir au Cerlce) vous accueille samedi 13 février 19h pour une rencontre-discussion autour du gris, en écho au dictionnaire récemment publié, septième de la série consacrée à l’analyse du lexique des couleurs (XXe-XXIe s.),

 

LE GRIS 
 Dictionnaire de la couleur – Mots et expression d’aujourd’hui (XXe et XXe siècles)

Au fil des textes, des mots : une exploration à la fois chromatique, sociale, poétique…

« Styx des couleurs » selon Malcom de Chazal (Sens-Plastique, 1948), couleur-caméléon aux frontières incertaines,  mariage des contraires, point de rencontres de toutes les possibilités, aux multiples associations et symboliques, le gris bouscule nos savoirs et certitudes…
Du gris il faut discuter !

 

Capture d’écran 2016-02-09 à 10.15.59

Quelques échos de presse :

« Le Gris s’ouvre sur une magnifique préface signée Philippe Claudel. L’écrivain y évoque la Lorraine…et « ses brouillards diaphanes ou pâteux, épais ou déchirables, et qui enveloppent villes et campagnes dans des écharpes grises, où même le soleil parfois parvient à se perdre durant tout le jour ». Annie Mollard Desfour avait pensé faire appel à Philippe Claudel avant même qu’il ne publie « Les âmes grises ». Cette fois, c’était une évidence. Car ces âmes symbolisent, selon la linguiste, la couleur de l’humanité, qui n’est ni noire (au sens de noirceur) ni blanche (au sens de pureté) : « On peut basculer d’un côté ou de l’autre ». »
Gwenola Guidé, Le Mag de l’Est Républicain, 20 décembre 2015

« Aujourd’hui les architectes, les constructeurs automobiles, les créateurs de vêtements et les céramistes ne cherchent-ils pas à donner au gris un rayonnement universel ? A cette offre aux raffinements multiformes, la demande répond avec toujours plus d’exigence et de goût. Mais pourquoi ? C’est dans Le Gris de cet univers fascinant que nous entraîne la linguiste française Annie Mollard-Desfour, allant du ciel et des éléments atmosphériques, dans lesquels le gris puise tant de références, au domaine de l’intelligence, la matière grise, en passant par la technologie et les symboliques, les états de l’âme et les désirs de clandestinité. Aucune page de ce livre passionnant préfacé par l’écrivain Philippe Claudel (Les Ames grises) ne laisse indifférent. »
Jean Borel, Echo Magazine, 28 janvier 2016
Et quelques citations à retrouver dans le dictionnaire...

«Le gris est le cendrier du soleil.»
(M. de Chazal, Sens-plastique,1948).

«ll y a toutes sortes de gris. Il y a le gris plein de rose qui est le reflet des deux Trianons. Il y a le gris bleu qui est un regret du ciel. Le gris beige couleur de la terre après la herse. Le gris du noir au blanc dont se patinent les marbres. Mais il y a un gris sale, un gris terrible, un gris jaune tirant sur le vert, un gris pareil à la poix, un enduit sans transparence, étouffant, me?me s’il est clair, un gris destin, un gris sans pardon, le gris qui fait le ciel terre à terre, ce gris qui est la palissade de l’hiver, la boue des nuages avant la neige, ce gris à douter des beaux jours, jamais et nulle part si désespérant qu’à Paris au-dessus de ce paysage de luxe, qu’il aplatit à ses pieds, petit, petit, lui le mur vaste et vide d’un firmament implacable, un dimanche matin de décembre au-dessus de l’avenue du Bois.»

(L. Aragon, Aurélien, ch. X, 1944).
«Rien n’arrivait par hasard, et surtout pas les couleurs. C’est la situation économique qui les justifiait. Sa précarité inspirait la prudence après des années d’enthousiasme, un retour à la raison après des saisons de passions. […] Le monde entier, fragile, […] s’efforc?ait à l’ordre, recherchait la mesure, l’équilibre, un bonheur apaisé et vigilant. Le gris partout dominerait Des enque?tes faites dans le monde entier, […], le montraient bien. Tous confirmaient. Le gris. Encore fallait-il discerner quel gris. La souris, l’éléphant, la taupe vinrent témoigner, mais aussi les nuages, l’orage et la mer au couchant dans les touffeurs équatoriales; l’argent bien su?r, le platine et le plomb des toitures écrasées d’Istambul; […] l’acier, les métaux étaient à l’honneur: quoi d’autre encore, la barbe de Rembrandt vieillissant tissée de fils blancs et noirs […]; le gris Rikyusi raffiné; […] l’ardoise aussi, bien su?r. […] Des gris, il y en avait mille. Il avait fallu les rassembler, les trier pour éliminer ceux qui étaient vulgaires ou maléfiques ou tout simplement attristants. […] On avait sondé l’inconscient du public. Sans qu’il le sache, il attendait du gris et l’aimerait comme il avait aimé le violet et bien longtemps avant l’orange, qu’il avait hai? par la suite et qui reviendrait, certainement, dans pas si longtemps.»
(P. Andreu, Archi-mémoires: entre l’art, la science, la création, 2013, pp. 105-106).

http://www.cnrseditions.fr/litterature-linguistique/7201-le-gris.html

« Mille nuances de gris », CNRS-Le Journal – Points de vue – Société -Linguistique :
https://lejournal.cnrs.fr/billets/mille-nuances-de-gris

 

Le Palais Littéraire et Musical

CONCERT-CONFÉRENCE 

Mercredi 13 janvier 2016 à 20 heures 

Auditorium de la Maison du Barreau de Paris 

Capture d’écran 2016-01-08 à 09.12.26

Hôtel de Harlay, Place Dauphine

75001 Paris

La Robe. Le Palais. Richard Wagner ? 

OEuvres de Franz Liszt, Jacques Halévy et Richard Wagner 

Marcel Raschke, basse

Daniel Propper, piano

Christian Ducor, Avocat au Barreau de Paris

avec la participation de

Matthieu Juglar, Avocat au Barreau de Paris

Claudette Eleini, Avocate au Barreau de Paris

Les Maîtres Chanteurs, choeur des professions juridiques et judiciaires,

Flavien Boy, chef de choeur, Liliana Burcea Catuneanu, piano

 

PROGRAMME MUSICAL 

Richard Wagner 

« Was duftet doch der Flieder » (Monologue du sureau), Hans Sachs

Les Maîtres-Chanteurs de Nuremberg

Marcel Raschke

« Summ und brumm », choeur des fileuses

Le Vaisseau fantôme

1. Transcription pour piano de Franz Liszt

Daniel Propper

2. Version française de Charles Nuitter

Chorale Les Maîtres-Chanteurs

« O du mein holder Abendstern », romance à l’étoile du soir, Wolfram

Tannhäuser

Matthieu Juglar

Jacques Halévy 

« Si la rigueur et la vengeance», cavatine du cardinal de Brogni

La Juive

Marcel Raschke

Richard Wagner 

«Treulich geführt », choeur des fiançailles

Lohengrin

1. Version française de Charles Nuitter

Chorale Les Maîtres-Chanteurs

2. Transcription pour piano de Franz Liszt

Daniel Propper

« O Gnade ! Höchstes Heil !», extrait du 3ème acte, Gurnemanz

Parsifal

Marcel Raschke

Bis

Joelle Adrien de la Taille vient d’être nommée Présidente de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance

0d144fd3c8ca58af1a2307f9283d0f5efa90325eJoëlle ADRIEN 

Née le 21 août 1945 à Nhatrang, Vietnam

Nationalité : Française

Mariée – 1 enfant

Directeur de Recherches Emérite à l’Inserm 

Présidente de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance 

Rédactrice en chef de la revue « Médecine du Sommeil » – Elsevier-Masson

Responsable des Ateliers de Gestion du Sommeil à l’Hôtel-Dieu de Paris – Aphp

Coordonnateur du projet hospitalier de recherche clinique: « Programme « self-help » de sevrage d’hypnotiques chez les insomniaques »

Directrice du projet : « Thérapie comportementale et cognitive de l’insomnie par internet« , pour la Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil.

Après une carrière internationale en tant que chercheur en neurobiologie du sommeil au cours de laquelle j’ai publié mes travaux dans des revues scientifiques de haut niveau, je me suis totalement engagée dans l’action thérapeutique et dans l’information du grand public sur les enjeux d’un sommeil de bonne qualité. En effet, le manque de sommeil est une préoccupation majeure de santé publique à plusieurs titres : d’une part, l’insomnie touche un très grand nombre de personnes et les rythmes de sommeil sont de plus en plus malmené par notre mode de vie et, d’autre part, les conséquences du manque de sommeil sur la santé sont avérées: hypertension, obésité, diabète, dépression, burn-out, etc. 

Je m’investis actuellement dans le traitement de l’insomnie par des méthodes naturelles qui permettent, non seulement d’améliorer son sommeil, mais de se sevrer de somnifères. Cette méthode est très efficace et conserve des effets à long terme. Elle me vaut de nombreux témoignages extrêmement encourageants tels que: « vous avez changé ma vie », « vous m’avez sauvé la vie ». 

Le traitement de l’insomnie et l’apprentissage de la gestion de son sommeil représentent un enjeu sociétal de premier plan car le coût socio-économique du mauvais sommeil et de l’insomnie est considérable: absentéisme, maladies induites, consommation de médicaments hypnotiques ou anxiolytiques pour lesquels les français sont les champions. Cependant, ce traitement est encore très peu développé en France, au contraire des autres pays européens et anglo-saxons. C’est pourquoi je m’attache avec toute mon énergie à faire bouger les lignes. Je forme ainsi des médecins et psychologues pour prendre en charge l’insomnie dans de bonnes conditions et je milite pour la cause du sommeil sur tous les fronts: les pouvoirs publics pour faciliter l’accès à cette thérapeutique, à travers des recherches multicentriques sur tout le territoire ; le grand public à travers la Présidence de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance, et par des ouvrages comme « Mieux dormir et vaincre l’insomnie » (Larousse, 2014) ; et les mutuelles de santé pour les convaincre que ce traitement est un enjeu d’avenir. 

Formation: Doctorat de Neurosciences

Diplôme de psychologie: Thérapie Comportementale et Cognitive

Carrière 

De1966 à 1969, j’enseigne la Psychophysiologie à la Faculté des Sciences de Lyon, puis la Neurophysiologie à la Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière à Paris.

De 1969 à 1972, j’occupe à New-York un poste de Research Associate à la Faculté de Médecine Albert Einstein. C’est là que je me passionne pour la recherche et, notamment, pour le mystère du sommeil et du rêve chez le nouveau-né.

De retour à Paris en 1973, j’intègre l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale en travaillant dans une des premières équipes fondatrices de l’Inserm, l’Unité n°3, situé à la Pitié-Salpêtrière. J’y dirige une équipe de recherche spécialisée dans l’étude du sommeil du nouveau-né et publie plusieurs articles qui me valent une reconnaissance internationale. Je travaille également en collaboration avec des équipes de néo-natalogie, toute nouvelle discipline, et notamment avec le Pr Alexandre Minkowski à l’Hôpital de Cochin – Port-Royal.

A partir de 1985, ma recherche s’oriente vers l’analyse les liens entre le sommeil et la dépression. Je montre pour la première fois que l’insomnie et la dépression sont le reflet d’un même dysfonctionnement neurobiologique.

Toujours dans le domaine des relations entre sommeil et dépression et face à la surconsommation des somnifères et antidépresseurs en France, je me préoccupe des effets de ces médicaments chez le jeune in utero ou après la naissance. Obtenus sur des animaux de laboratoire, mes résultats indiquent que de tels traitements induisent des troubles du sommeil qui persistent pendant toute la durée de la vie, mais que ces troubles peuvent être évités en ajoutant un composé au traitement. Je continue actuellement ces recherches en étudiant le sommeil d’enfants nés de mères déprimées traitées avec des antidépresseurs, en collaboration avec l’Unité de Sommeil Pédiatrique à l’Hôpital Femme-Mère-Enfant de Lyon.

Enfin, je m’investis depuis 2003 dans le traitement de l’insomnie chronique par une approche comportementale et cognitive. J’ai ainsi mis au point, d’abord au centre médical Wagram de la MGEN puis au Centre du Sommeil et de la Vigilance de l’Hôtel-Dieu de Paris, un protocole de prise en charge de patients insomniaques en groupe pour lequel nous obtenons de très bons résultats thérapeutiques.

Par ailleurs, tout au long de ma carrière de directrice d’une équipe de recherche à la Pitié-Salpêtrière, j’ai formé à la recherche un certain nombre de médecins et jeunes chercheurs en dirigeant de nombreux diplômes d’Université et thèses de doctorat sur le thème du sommeil.

Enfin, j’ai enseigné pendant plus de 30 ans dans les cadres universitaire et post-universitaire des facultés de médecine et de pharmacie, notamment pour le diplôme inter-universitaire « Le sommeil et sa pathologie »

Titres 

Présidente de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance

Rédactrice en Chef de « Médecine du Sommeil » (Elsevier-Masson)

Past-Présidente de la Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil (SFRMS)

Auteur de nombreux articles et revues scientifiques dans des revues internationales, ainsi que de livres grand public, notamment « Mieux dormir et vaincre l’insomnie » (Larousse, Paris) paru en 2014.

Conférences invitées en France et à l’étranger, notamment au Max Planck Institute of Psychiatry, Munich, Allemagne (« Sleep and depression »), l’Université de Montréal, Montréal, Canada (« La symphonie du sommeil »), l’Université de La Sorbonne, Paris (« Le sommeil: une priorité de santé »), Orlando, USA (« Sleep stress and depression »), … etc

Expertise 

Nationale 

– Membre de l’Autorité de Contrôle des Nuisances Aéroportuaires (ACNUSA) Nommée par le Ministre de la Santé …………………………………………………………………………. 2009-2015

– Présidente du Conseil Scientifique, Institut National du Sommeil et de la Vigilance.. 2012-2015

– Expert comité AERES, évaluation Unité de Recherche CNRS, Bordeaux…………….. 2009

– Coordonnatrice du rapport « La recherche sur le sommeil en France »

pour le Ministre de la Santé et des Solidarités……………………………….……………… 2007

– Présidente du Comité d’Evaluation, création Unité de Recherche CNRS, Lyon………. 2005

– Expert pour le Programme Emergence, Région Rhône-Alpes………………………..…. 2001-2003

Internationale 

– Membre du jury d’attribution du « Prix Interbrew-Baillet Latour de la Santé » Bruxelles 2004

– Expert pour la Communauté Européenne, Neurosciences ……………………………… 2001

– Expert pour le « World Wide Project on Sleep and Health »

World Federation of Sleep Research Society and World Health Organisation……….. 1996-2000

– Déléguée à la “WHO Consensus Conference on Insomnia”, Versailles……………….. 1996